Pédagogies

« Le jeu est une activité sérieuse » (F. Fröbel).

L’école « Terre des possibles » est une école bienveillante pluri-pédagogique avec pour objectif le bien-être de l’enfant et son épanouissement personnel.

Vous trouverez ci-dessous les 3 principales pédagogies actives que nous utiliserons dans nos classes.

Des pédagogies complémentaires seront également utilisées pour des apprentissages spécifiques (méthode des alphas, Singapour…) 

Pédagogie Montessori

« L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit mais une source que l’on laisse jaillir » (M. Montesssori).

La méthode Montessori est basée sur l’observation et les lois du développement naturel de l’enfant sur le plan psychologique et psychique.

Il ne s’agit pas simplement de créer une collection d’outils, mais plutôt de guider l’enfant dans l’utilisation des outils adaptés à son évolution.

La philosophie Montessori a pour but de favoriser de façon spontanée, le développement de tous les aspects de la personnalité de l’enfant.

L’enfant s’exerce, se meut, expérimente, apprend à coordonner ses mouvements, recueille ici et là des idées venues du monde extérieur.

C’est au sein de la première Maison des enfants (Rome dès 1907), véritable lieu d’observation des enfants âgés de trois à six ans, que Maria Montessori prend conscience des potentialités de l’enfant. Elle découvre « l’enfant et son secret », selon sa propre expression, secret qui réside dans le pouvoir de concentration. L’enfant laissé libre de choisir son activité, de manipuler et de répéter autant de temps que nécessaire, polarise son attention sur les objets de l’activité et peut s’y concentrer de longs moments. Il devient alors un être calme, plus social, respectueux du travail de ses camarades, allant jusqu’à transformer son propre environnement familial.

Elle a également constaté que l’enfant est doté d’un esprit absorbant du jeune enfant, faculté remarquable d’imprégner et d’intérioriser tout ce qui l’entoure et de construire sa personnalité avec ce que lui offre son milieu. Les manifestations extérieures de cette faculté sont des sensibilités particulières et passagères appelées périodes sensibles, pendant lesquelles l’enfant se nourrit d’un aspect précis de son environnement. Il apprend alors sans effort, avec joie et chemin dans son processus d’humanisation.

Chaque enfant quel qu’il soit poursuit, au milieu des autres et avec les autres, son propre développement en satisfaisant les besoins spécifiques à chacun de ses plans de développement.

Extrait du site internet : www.montessori-france.asso.fr

Ces observations ont conduit Maria Montessori à penser une pédagogie scientifique qui repose sur un environnement physique et humain permettant à l’enfant de développer ses pleins potentiels. Elle est convaincue que l’éducation peut changer le monde en insufflant la paix en chaque enfant, en chaque adulte de demain.

C’est ce qui fait la particularité de la pédagogie Montessori : permettre à l’enfant d’apprendre le respect, la tolérance et la dignité dans le vivant au quotidien, et ainsi faire grandir l’humanité pour bâtir un monde de paix .

Pédagogie Freinet

La pédagogie active part du questionnement de l’enfant.

Reconnue et utilisée dans des dizaines de pays d’Europe et du monde, la pédagogie Freinet a pour objectif premier de relier les apprentissages scolaires aux besoins spécifiques de chaque enfant.

En donnant un rôle actif à chaque élève, elle intervient dans la continuité naturelle de la vie de famille.

Des questions de l’enfant, de l’éveil au désir d’apprendre, l’enseignant « construit » son cours jusqu’aux apprentissages menant aux savoirs et compétences.

L’Ecole de Tous met en avant « l’apprendre en faisant ».

Les grandes idées de la pédagogie de Célestin Freinet. A la recherche de méthodes naturelles d’apprentissage.

Depuis le début, Freinet a cherché à relier les apprentissages scolaires aux besoins réels des enfants. 

En 1934, à l’époque de la construction de son école de Vence, sa propre fille Madeleine est en âge d’apprendre à lire et à écrire. Au lieu de lui donner des leçons traditionnelles, il laisse l’enfant passer insensiblement de ses dessins commentés et de l’écriture des noms qu’elle connaît à l’invention de petites histoires. Elle aborde sans difficulté la lecture des textes imprimés et prend possession de l’orthographe. Freinet conserve tous ses essais, puis il rédige après la guerre une brochure qu’il intitule Méthode naturelle de lecture.

Il montre ensuite que le même type d’évolution existe pour le dessin des enfants, depuis leurs premiers gribouillis jusqu’à des croquis très élaborés. La condition essentielle est de ne pas leur imposer de modèle, de les inciter à s’exprimer souvent en échangeant avec les autres. Freinet généralise alors la démarche en montrant que le tâtonnement expérimental est à la base de tous les apprentissages. Il préconise de favoriser la libre découverte, par les enfants, des grandes lois du langage et de la grammaire, des mathématiques, des sciences.

Pour cela, il faut inciter à beaucoup expérimenter, observer, comparer, imaginer des théories, vérifier.

Cette démarche paraît moins rapide que les apprentissages systématiques, mais ce n’est qu’une apparence.

En se passionnant, les jeunes travaillent davantage et gardent un souvenir durable de leurs découvertes, alors que tant d’apprentissages mécaniques s’oublient rapidement. Surtout, une telle démarche développe la capacité de chercher, d’inventer, plutôt que de se contenter de reproduire.

Et c’est cette capacité qui devient de plus en plus nécessaire dans le monde moderne.
La notion de tâtonnement expérimental est maintenant admise non seulement avec les jeunes enfants, mais aussi avec les adolescents au cours des études secondaires et pour la formation des adultes.

Extrait du site internet : www.icem-pedagogie-freinet.org

Pédagogie par la nature

« L’école du dehors » une approche pédagogique spécifique.

Par tous les temps, les apprentis élèves grattent la terre, se roulent dans les feuilles, observent les petites bêtes, les plantes et les arbres, transportent des pierres, construisent des cabanes, patouillent dans la boue, font des traces et des dessins dans le sable, de la musique avec les bambous…

Une pédagogie inspirée des Waldkindergarten (jardins d’enfants dans les bois).

Les 7 points clés de cette pédagogie sont repris sur le site suivant :

www.reseau-pedagogie-nature.org/la-ppn-en-7-points-cles

Née en Scandinavie, la PPN (Pédagogie par la nature) est une approche éducative, fondée sur le développement holistique de l’enfant, qui ne manque pas de faire ses preuves.

Les enfants sont invités à explorer librement l’environnement naturel, à apprendre à s’en occuper en développant leur relation à la nature ainsi qu’aux autres.
Ils renvoient à se servir d’outils et à utiliser les trésors de la nature dans des projets créatifs et tant d’autres choses…